Prévention

Une consultation chez le dentiste est le plus souvent due à une urgence (douloureuse, esthétique ou masticatoire) ou pour un détartrage. La demande du patient est de soulager, rétablir l’esthétique, la mastication, détartrer, ce qui revient à traiter surtout la conséquence.

 POURQUOI CES FAITS SE SONT PASSÉS ? PEUT-ON LES ÉVITER ?

Les maladies ont des causes (source ou origine) et des conséquences visibles (dents mobiles, fracturées, cariées…) qui entraîneront une demande du patient. Quand on ne se concentre que sur la conséquence, sans que la cause n’ait été identifié et traitée, la conséquence a de fortes chances de réapparaître.

Si seule la conséquence est traitée, il peut arriver que l’on se pose ces questions :

  • Pourquoi me diagnostique-t-on une carie sur une dent déjà soignée ?
  • Pourquoi ai-je du tartre ? Pourquoi mes gencives saignent-elles malgré les détartrages
  • Pourquoi mes restaurations se cassent ?

Il existe aujourd’hui des traitements efficaces qui permettent de garder ses dents toute la vie. Trois types de maladies sont à diagnostiquer :

Les deux premières sont d’origine bactérienne, bactéries présentes dans la plaque bactérienne et le tartre.

 QUELLES SONT LES ÉVOLUTIONS DE CES MALADIES ?

Ces 3 maladies évoluent plus ou moins rapidement dans le temps, plus tôt elles sont diagnostiquées, moins elles détruiront :

Pour la maladie carieuse : destruction du capital dentaire, avec risque d’atteinte du nerf et infection dentinaire.

Pour la maladie parodontale : destruction du capital osseux (déchaussement) avec risque de mobilité de la dent, d’abcès dentaire parodontal, de perte de la dent.

Pour les usures : destruction du capital dentaire, avec risque de sensibilités, de vieillissement du sourire ou encore de douleurs articulaires et musculaires.

>> Comment savoir si on a un risque carieux ?

>> Comment savoir si on est à risque de parodontite ?

>> Comment savoir si on a un risque d’usure ?

 QUE PEUT-ON FAIRE ?

La cause est un fait qui se produit avant un autre. Elle entraîne, provoque d’autres événements. La cause est considérée comme la source ou l’origine d’un autre fait.

La conséquence en est le résultat : elle est le fruit, le produit de faits précédents.

Quand on ne se concentre que sur la conséquence, sans que la cause n’ait été identifiée et traitée, la conséquence a de fortes chances de réapparaitre.

Il en va de même pour notre santé : les maladies ont des causes et des conséquences : traiter une perte dentaire par déchaussement par la mise en place d’un implant ne traite pas la maladie parodontale, mais sa conséquence ? Vous risquez de perdre vos autres dents et même l’implant.

 ON OPPOSERA DONC LA DENTISTERIE EN 2 TEMPS

  • Identification de la carie
  • Obturation de la dent (ou perte d’une dent et pose d’implant)

 À UNE DENTISTERIE EN 4 TEMPS

Diagnostic et identification des problèmes

Notre spécialiste en prophylaxie, au sein du cabinet dentaire, commence par un entretien (questionnaire médical), puis un examen clinique de toutes les dents et de la gencive, à la recherche d’inflammations gingivales, de caries, de parafonctions (bruxisme, grincements, usure des dents). Des examens complémentaires sont réalisés en fonction de votre état :

  • radiographies (présence de déminéralisations ou de perte osseuse, alarmant sur des débuts de déchaussements)
  • caméra à fluorescence (détection des caries non visibles)
  • examens biologiques, test salivaire, examen de la plaque dentaire (ces tests pourront nous informer de votre quantité de salive, de prédisposition génétique et des bactéries pathogènes responsables)
  • moulage d’étude, photos, étude de l’occlusion

Un diagnostic précoce des problèmes et des risques bucco-dentaires sera posé, une prise en charge individualisée, avec des conseils adaptés et évolutifs, afin de valoriser le capital dentaire et osseux seront établis.

Prophylaxie: Traitement des causes médicales

Soins modernes : Consistent à ne pas dévitaliser, ne pas extraire. Ces soins ne sont réalisables que lorsque la bouche est à nouveau saine.

Surveillance et maintenance professionnelle : pour garantir une meilleure stabilisation du résultat. Enfin, un planning de suivi trimestriel, bisannuel ou annuel sera mis en place avec vous, dans le but d’établir un contrat de bonne santé bucco-dentaire. C’est la prophylaxie.

Plus cette prophylaxie commence tôt dans la petite enfance, plus le capital dentaire sera conservé et le sourire sera présent toute la vie !